Niderviller - Manufacture France 1735

La faïencerie de Niderviller

La manufacture de Niderviller :
3 siècles d'Histoire

En 1735, afin de rentabiliser les ressources naturelles de son domaine, Anne-Marie André décide d’y lancer une faïencerie. Elle dédie cette tâche à Mathias Lesprit, maître faïencier de son état. Malheureusement, ce métier n’est alors pas très répandu en Lorraine et l’entreprise échoue. Jean-Louis Beyerlé, directeur de la monnaie de Strasbourg, rachète alors la manufacture de faïence.

Jean-Louis Beyerlé souhaite rivaliser avec les rares autres faïenceries d’Alsace-Lorraine. Il fait alors appel à de nombreux ouvriers Alsaciens, dont François-Antoine Anstett. Ce dernier devint, en 1759, le directeur de la fabrique. Il introduira dans cette dernière des techniques nouvelles permettant d’embellir les faïences réalisées. Finalement, en 1970, Adame Philippe de Custine rachète la faïencerie.

Cependant, François-Antoine Anstett en reste le directeur et continue d’innover. Son dynamisme et sa créativité font de lui un atout pour les années à venir.

En 1772, il crée la « Terre de Pipe ». Cette faïence contribuera largement à la réputation actuelle de la manufacture de Niderviller. Celle-ci connait ensuite un nouvel essor grâce à l’arrivée de Lemire, ancien élève de Paul-Louis Cyfflé, et le rachat de ses moules.

Malheureusement, en 1793, Adame de Custine et son fils sont guillotinés. De ce fait, la faïencerie ferme ses portes pendant quelques années jusqu’à ce qu’un porcelainier de Paris en fasse l’acquisition. Vendue en 1802 à son directeur, François-Henri Lanfrey, la production des statuettes à l’origine de sa renommée continue. La manufacture de faïence Lorraine est alors à l’apogée de sa gloire.

En 1886, située en plein territoire Allemand, la faïencerie devient une société par action. Elle restera en conséquence la propriété de la famille Dryander jusqu’en 1948. Durant la décennie qui suit, moult filiales ouvrent et ferment de part le monde. Finalement, la banque Worms la rachète en 1963. En 1987, elle devient une SCOP. En 1993, elle fait l’objet d’un redressement judiciaire. Aujourd’hui, la faïencerie de Niderviller appartient au groupe « Les Jolies Céramiques ». Grâce à ce dernier, elle rayonne de nouveau dans le monde.

Une faïence de qualité

Appelation d'origine certifiée

Produits régionaux​

100% Alsace-Lorraine​

Haut de gamme

Haut-de-gamme

Maîtrise des techniques de production

Courants artistiques

Classique & Contemporain

Convient à tout intérieur

Collection Saint-Petersbourg - Faïencerie de Niderviller
Collection Berain - Faïencerie de Niderviller
Collection Bocage - Faïencerie de Niderviller
Collection Ferme 1950 - Faïencerie de Niderviller
Collection Cours Normande - Faïencerie de Niderviller
Collection Meribel - Faïencerie de Niderviller
Collection Megève - Faïencerie de Niderviller
Collection Beyerle - Faïencerie de Niderviller

Contactez-nous !

nec massa sit Curabitur Praesent venenatis sed ante.